Sexe-telephone-rose.fr : Michelle, racontez-nous comment êtes-vous arrivé au téléphone rose?

Michelle : Vivant avec mes parents pendant 20 ans dans le nord, j'ai voulu changer un peu d'air. Je suis descendu dans la capitale et comme je connaissais des amies qui faisaient le téléphone rose, je suis allée les rencontrer dans leur lieu de travail pour aussi avoir essayé. Le téléphone rose m'a plu dès les premiers instants. Tout le monde connait Michelle, la blonde sadomasochisme, perverse, vicieuse avec des poitrines de toute beauté, j'ai assuré comme une pro. J'en connaissais des tonnes de choses à pratiquer lors de mes scènes érotiques avec mes clients et dans les discussions torrides.

Sexe-telephone-rose.fr : Êtes-vous contente de ce que vous faites aujourd'hui ?

Michelle : Bien sûr que oui, je suis contente ! Le téléphone rose est le métier que je compte faire pendant encore longtemps et il n'y a rien de difficile dans ce métier. Tout à fait simple, à parler de cul pendant toute la journée, qu'est-ce qu'il y a de plus beau ? Une discussion torride, c'est deux fois rien, tellement mon vocabulaire est rempli. Tant que mes clients sont satisfaits, je leur donne davantage sur mon savoir-faire cochon.

Sexe-telephone-rose.fr : Pourquoi spécialement le téléphone rose parmi tant de travail ?

Michelle : Tout simplement, je n'avais pas d'expérience dans aucun domaine et je voulais aussi savoir les sensations que mes amies ressentent lors des appels. On est toutes cochonnes et on n'a pas de regret de faire ce boulot. Je prends agréablement plaisir par les discussions torrides, de plus il y en a ceux qui aiment les soumises et d'autres qui aiment être dominés. Mais il faut dire que la domination est mon plat favori avec des baises torrides. Je n'arrive même pas à calmer ma chatte toute en chaleur quand je suis en ligne. Je suis experte en téléphone rose si jamais vous cherchez du plaisir.

Le portrait des autres hôtesses

betty
michelle
anna
charley
olga
alexandra